Les lectures des bibliothécaires

Ursula Poznanski, Aquila, Toulouse, Editions Milan, 2019.

Le réveil est particulièrement difficile ce jour-là pour Vicky, étudiante en Erasmus à Sienne. Et ce n’est pas sans raison : enfermée chez elle, sans clés ni téléphone, la jeune fille n’a plus aucun souvenir de ses derniers jours. Seuls indices: une chemise d’homme ensanglantée dans la salle de bain, les mots « DERNIERE CHANCE » tracés sur le miroir, et une liste incompréhensible de phrases écrites de sa propre main…

Notre avis: Destiné à des grands adolescents, Aquila est un thriller plutôt bien mené, où l’on suit la jeune femme amnésique dans son périple pour reconstituer les faits. Le style est accrocheur et la lecture rapide. Toutefois, Vicky comprend assez vite le gros de ce qu’il en retourne, et disons-le franchement, le suspense ne dure pas sur toute la lecture. Mais Aquila reste un roman agréable pour un petit moment frisson.